Français
Anglais (US)
SAUVAYRE Romy (2013), La méthode de l'entretien en sciences sociales, Paris, DUNOD.
Résumé

Au moyen d’exemples concrets, de photographies, d’extraits d’entretien, cet ouvrage donne au lecteur des techniques d’enquête facilement applicables dans toutes les situations d’interaction pour faciliter les échanges, mettre à l’aise son interlocuteur et l’amener à parler sans réserve sur les sujets les plus personnels. 
Chaque chapitre répond aux interrogations que l’enquêteur débutant se pose pas à pas. Sont successivement abordés : la question de départ, le choix de la population et du type d’entretien à réaliser, la manière d’y accéder, la construction d’un guide d’entretien, la préparation à l’entretien, les premiers contacts avec l’enquêté jusqu’à la réalisation de l’entretien, ainsi que les moyens les plus efficaces pour stimuler la mémoire de son interlocuteur et obtenir les informations rétrospectives les plus fiables. Véritable manuel pratique, cet ouvrage est destiné à tous les étudiants en sciences sociales et à toutes personnes souhaitant s’initier à l’entretien comme méthode de recueil de données.




Table des matières

Avant-propos 


Chapitre 1 La préparation à l’entretien 

1. La question de départ 

2. La faisabilité de la recherche 

3. Le degré de connaissance préalable du sujet 
3.1 Se présenter face à l’enquêté sans connaissance préalable 
3.2 Se présenter devant l’enquêté avec une large connaissance préalable
 

4. L’entretien comme technique d’enquête en sciences sociales 
4.2 Choisir le type d’entretien le plus approprié 
4.1 Qu’est-ce qu’un entretien ? 

5. Les échelles de mesure
5.1 Les échelles numériques ou qualitatives 
5.2 Exemple d’utilisation d’échelles de mesure : l’« évaluation du doute » 

6. La construction du guide d’entretien 
6.1 L’influence du type d’entretien 
6.2 L’utilisation concrète du guide : avantages et inconvénients 
6.3 Les composantes du guide d’entretien 

7. L’accès à la population : de la prise de contact au rendez-vous
7.1 Construire un échantillon 
7.2 La prise de rendez-vous 

8. La préparation de la rencontre
8.1 Le journal de terrain 
8.2 Mémoriser le guide d’entretien et se préparer à poser des questions 
8.3 Le choix de la tenue vestimentaire 
8.4 Se rendre chez l’enquêté 


Chapitre 2 La réalisation de l’entretien : le
« terrain » 

1. Le cadre de l’entretien 
1.1 La rencontre 
1.2 Où se placer par rapport à l’enquêté ? 
1.3 Débuter l’entretien

2. La posture de l’enquêteur : la neutralité bienveillante ou comment ne pas juger autrui 
2.1 La neutralité de l’enquêteur 
2.2 La neutralité testée par l’enquêté 
2.3 Quand l’enquêté vous questionne durant l’entretien

3. Mener l’entretien : questionner et relancer 
3.1 Différence entre question fermée et question ouverte 
3.2 Registre langagier et précisions terminologiques 
3.3 La reformulation 
3.4 Les indispensables transitions 
3.5 Recentrer le sujet pour approfondir 
3.6 Les avantages des verbes d’action 
3.7 Quand l’enquêté ne sait pas quoi répondre 
3.8 Peut-on interrompre l’enquêté ? 
3.9 La gestion des tabous 
3.10 « Pourquoi » ou « comment » ? 
3.11 Une erreur à éviter : « Moi, c’est pareil »

4. Écouter 
4.1 Les marques d’écoute de l’enquêteur : maîtriser sa communication non verbale 
4.2 Lire dans le regard de l’enquêté 
4.3 Gérer les silences 
4.4 Gérer les émotions de l’enquêté

5. Mettre fin à l’entretien et à l’enregistrement 
5.1 Mettre fin à l’entretien 
5.2 Mettre fin à l’enregistrement

6. Après l’entretien : que faire des données recueillies ? 
6.1 Prise de notes / débriefing audio à chaud 
6.2 Tableau de bord : fichier récapitulatif 
6.3 Sauvegarde des données et sécurisation 
6.4 Mettre fin à la phase de collecte des données par entretien : la saturation 
6.5 Rendre les propos anonymes : le choix du pseudonyme de vos enquêtés 
6.6 L’aide au traitement des données : quels logiciels utiliser ? 


Chapitre 3 La question de la remémoration 

1. Le fonctionnement des mémoires 

2. La remémoration 

3. La place de l’oubli 


4. L’influence des émotions sur la mémoire 
4.1 La valence émotionnelle (émotions positives ou négatives) 
4.2 La congruence à l’humeur 
4.3 L’intensité émotionnelle 

5. Une méthode pour stimuler la mémoire en entretien : la contextualisation cognitive et émotionnelle 
5.1 Contextualisation cognitive 
5.2 Contextualisation émotionnelle 
5.3 Contextualisations cognitive et émotionnelle en pratique 

6. La fiabilité du discours 

7. Résumé des conseils pour stimuler la mémoire 



Conclusion 


Bibliographie générale